L’Egypte tente d’obtenir un cessez-le-feu entre Israel et Gaza

arton41661-a621a
Le cabinet de sécurité israélien, présidé par le premier ministre Benjamin Netanyahu, a annoncé ce mardi approuver la proposition égyptienne de trêve à Gaza. Mais de son côté le Hamas refuse de déposer les armes.

L’Egypte se pose en médiateur dans le conflit israélo-palestinien. Le cabinet de sécurité israélien, présidé par le premier ministre Benyamin Netanyahou, a annoncé ce mardi qu’il approuvait la proposition égyptienne de trêve à Gaza.

L’Egypte tente de mettre fin au cycle de violences déclenché il y a près d’une semaine entre les deux pays. Elle proposait une trêve qui devait entrer en vigueur à 6h GMT (8h en France), soit l’heure où Israël a accepté. En sept jours d’affrontements, les raids aériens israéliens dans la bande de Gaza ont fait 189 morts et près de 1 300 blessés, selon des services de secours.

En attendant, le bilan s’alourdit. Un vieil homme et une femme sont décédés tôt ce matin. De son côté le Hamas refuse pour le moment de déposer les armes, menaçant d’intensifier le conflit avec Israël. La riposte de l’Etat hébreu ne s’est pas faite attendre, affirmant qu’il étendra son opération militaire dans la bande de Gaza si le Hamas n’accepte pas le cessez-le-feu. Un dialogue semble bien être engagé entre les deux partis.